Franck GESSAY
Responsable des services GMAO

Indicateurs clés de performance en maintenance Episode 3 : les bonnes questions à se poser !

La semaine dernière nous abordions la deuxième phase de notre réflexion sur les indicateurs clés de maintenance suivis dans la GMAO.
Facteurs clés de réussite et stimulateurs de performance, la formalisation du besoin en indicateurs est plus que nécessaire en amont du projet.

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir  l’épisode 3 qui marquera la fin de cette réflexion :

Les équipes de maintenance doivent définir les mesures qui reflètent le mieux le temps de disponibilité des actifs, les dépenses de réparation et de remplacement des pièces et la compétence de l’équipe pour démontrer l’efficacité de la maintenance dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise.

Il est important d’identifier en premier lieu  les données à collecter : le nombre de bons de travail, le nombre de demandes d’intervention réalisées, le nombre d’heures d’arrêt machine, le nombre d’heures de sous-traitance, le nombre de commandes, etc.

Ensuite, il faut se poser la question des axes d’analyse à appliquer :

  • par période
  • par type de métier, travail ou activité
  • par machine, modèle, etc.
  • par site, bâtiment, étage, etc.
  • par corps de métier

Les hommes terrain identifieront des indicateurs pour définir des axes d’amélioration de la performance opérationnelle. Le management pour sa part cherchera des indicateurs pour gagner plus et dépenser moins en comparant par exemple ce que rapporte une ligne de production par rapport à ses coûts en maintenance.

Il existe un large nombre d’indices liés au métier de la maintenance :

  • Fiabilité avec le MTBF (mean time between failure) ou temps de bon fonctionnement
  • Maintenabilité avec le MTTR (mean time to repair) ou temps pour réparer
  • Disponibilité ou taux de disponibilité : MTBF / (MTTR + MTBF)

Le choix de la présentation graphique des indicateurs est très important et tout sauf anodin !
Si l’esthétique est indispensable pour le confort visuel ce ne peut être la finalité d’une démarche ergonomique. La présentation d’un indicateur, que ce soient le type de graphique (ratio, pareto (80/20 ), courbes, Top 10 et listes), le mode d’affichage ou les couleurs choisies, sera en toute priorité dépendante de la nature des informations proposées et du sens porté par celles-ci. Une courbe n’est pas interchangeable avec un barre-graphe.
À chaque indicateur KPI, selon sa nature et son utilisation, son graphique.

De nombreux clients utilisent des codes simples et facilement identifiables pour rendre visible et partager les indicateurs à toute l’entreprise : le symbole du smiley de couleur verte, les codes couleur, le indicateurs météo (soleil, nuage, …).

GMAO et Business Analytics

La GMAO aide à appliquer les meilleures stratégies de maintenance et de fiabilité à vos actifs et infrastructures en donnant la possibilité de mesurer et de suivre les principaux KPIs de maintenance.
Utilisée correctement l’entreprise peut maximiser la valeur de son investissement dans la GMAO grâce à une meilleure planification, efficacité, sensibilisation accrue à la sécurité et réduction des coûts.

Les données de la GMAO sont statiques, mais elles contiennent des informations précieuses qui peuvent être utilisées pour une prise de décision éclairée !
Associée à une solution de Business Intelligence, la GMAO  permet de dynamiser le reporting et apporter l’analyse multidimensionnelle pour trouver aisément  les raisons de certains résultats.

DIMO Software peut vous aider à la mise en place de vos KPIs maintenance : https://www.gmao.com/dimomaint/fonctionnalites-gmao/indicateurs-pilotage-maintenance/

et dispose d’une expertise approfondie autour des projets de mise en place de solutions de Business Analytics : https://www.dimo-analytics.fr/

 

CE QU’IL FAUT RETENIR !

  • Impliquer la direction  en amont du projet GMAO pour bien définir les indicateurs prioritaires et réussir à faire cohabiter la vision terrain et management.
  • Donner du sens au projet GMAO en stimulant la performance des équipes
  • Se poser les bonnes questions pour disposer des bons indicateurs compréhensibles et visibles par tous.

 

 

 

Classé dans : Blog GMAO, Bonnes Pratiques, Tendances

Partager cet article :

  • Viadeo
Commenter cet article