Une GMAO simple et évolutive au cœur de la stratégie maintenance de l’usine sucrière de Gardel en Guadeloupe

gardel canne sucre Fondée en 1870, Gardel est la dernière usine sucrière en activité à la Guadeloupe continentale où elle exploite 1 000 ha de plantations de cannes et 4 sites. Premier employeur industriel agro-alimentaire du territoire, elle travaille avec près de 2 600 planteurs, coupeurs, conducteurs d’engins, conducteurs de moulins, évaporeurs, cuiseurs et opérateurs de conditionnement. Située au cœur du bassin cannier de Grande-Terre, Gardel produit annuellement plus de 50 000 tonnes de cannes et transforme près de 80% de la canne guadeloupéenne.

L’usine participe directement à la production de 10% des énergies renouvelables de la Guadeloupe. Chaque année, plusieurs millions d’euros sont investis pour moderniser le site, développer des pratiques innovantes et maintenir équipements et infrastructures. La GMAO a trouvé sa place au sein d’une stratégie globale d’entreprise, notamment pour la maîtrise de la main d’œuvre directe (MOD) et des charges. En outre, le département Maintenance s’est positionné au cœur d’un dispositif d’acculturation à la GMAO à l’échelon de l’entreprise.

Originellement, une GMAO sous-exploitée

En 2014, la GMAO était utilisée comme un outil de gestion des sorties du magasin, mais n’avait jamais vraiment été pratiquée fonctionnellement, par méconnaissance des méthodes et à cause d’un fort turnover.

Le choix a été fait en 2019 de déployer l’application pour l’ensemble des activités, notamment pour couvrir le parc matériel de l’usine et le conditionnement du sucre. La gouvernance a souhaité unifier les méthodes de toutes les activités via une GMAO capable de produire des historiques d’interventions et des coûts.

Une activité de maintenance différente en fonction de la saisonnalité

equipements usine gardel Pendant l’intercampagne (période pendant laquelle il n’y a pas de broyage de cannes), le démontage et l’entretien de l’ensemble des équipements sont réalisés et concernent principalement des actions de maintenance programmée, mais c’est aussi une période propice pour la mise en œuvre de projets techniques. Cette période mobilise une centaine de personnes à la maintenance.

Pendant la campagne sucrière, qui se déroule de février à juin, l’activité de maintenance concerne uniquement une cinquantaine de personnes. Les machines utilisées sont différentes selon la période. Elles sont entretenues par du personnel interne et quelques sous-traitants.

Des objectifs spécifiques pour la GMAO

5 objectifs clairs ont été définis par la gouvernance à l’arrivée de Jorge Leitao, responsable maintenance et travaux neufs :

  1. Constitution d’une équipe GMAO interne avec une organisation à mettre en œuvre,
  2. Formation à la solution GMAO
  3. Développement de connecteurs,
  4. Développement d’une expertise,
  5. Intégration de la planification.

La réduction du taux d’arrêt technique : un enjeu prioritaire

usine gardel coupe mecanisee Le challenge principal est simple pour la maintenance : en pleine campagne sucrière, l’usine fonctionne 6 jours sur 7. Il faut donc que le taux d’arrêt technique – qui ne comprend pas les seules pannes – soit le plus faible possible pour ne pas rallonger la durée de la campagne, et donc impacter négativement les coûts salariaux tout en évitant les goulots d’étranglement.

« Nous sommes en train d’ajouter des arborescences à la GMAO. La nécessité d’une gestion plus fine des travaux est apparue, ainsi que le besoin de traiter le préventif et la planification des interventions. » explique M. Leitao.

Un déploiement progressif de la GMAO

La GMAO a été déployée dans un premier temps dans l’usine. Au sein du service Maintenance, deux collaborateurs – les référents GMAO – ont été formés et sont également responsables des méthodes. Ils s’assurent que l’ensemble des équipes de maintenance utilisent toutes les fonctionnalités de la GMAO.

Ils clôturent les bons de travaux en s’assurant des bonnes pratiques de saisie et vérifient la cohérence des données renseignées. Leur rôle consiste à rationaliser et organiser les modes de fonctionnement de la fonction maintenance pour proposer de l’accompagnement aux équipes de production.

Un périmètre fonctionnel autour du suivi des interventions et des équipements

Une base test a été constituée. Le logiciel de GMAO sert principalement pour le suivi des interventions et des équipements, la planification et la gestion des équipes. Cela englobe la gestion des demandes d’intervention, gestion des historiques à travers les BT et la définition des IP, le tout via des postes fixes.

Le service Maintenance exploite la gestion des bons de travaux (BT), la gestion des préventifs (IP) et les demandes d’intervention (DI). Le volet planification sera intégré à moyen terme. Chaque bon de travaux sera nominatif et corrélé avec les ressources humaines. Il y aura un connecteur vers l’ERP interne pour toutes les prestations commandées.

Le suivi des coûts de maintenance et de la main d’œuvre

« Dans la base GMAO, ce sont environ 300 équipements qui sont référencés. Gardel dispose de 20 licences et de 50 postes installés. La volonté a été de familiariser tout le personnel (cadres, agents de maîtrise métiers, agents techniques) à la GMAO dès le départ en dépit de niveaux hétérogènes. Ils peuvent éditer des bons de travaux, les mettre à jour et alimenter les besoins de pièces détachées. » explique M. Leitao.

Dès lors, la maintenance dispose d’une vision globale sur le temps passé en MOD, les sorties de pièces du magasin et les commandes passées sur un équipement dédié.

Une GMAO doit répondre à un vrai besoin terrain

technicien maintenance gardel Pour M. Leitao, le choix d’une GMAO est impliquant et doit s’inscrire dans une stratégie d’entreprise. Il est crucial que la solution soit évolutive et que le personnel de terrain puisse se l‘approprier facilement. Son apport structurant doit permettre une meilleure organisation. Le bénéfice principal qu’apporte la GMAO DIMO Maint : préparer sereinement Gardel à l’avenir. Désormais, la culture GMAO du personnel est pleinement au service de sa stratégie d’entreprise.

« Dans la mise en œuvre de ce projet, nous avons eu la chance de n’avoir affaire qu’à un interlocuteur unique. Cela nous a permis de développer un relationnel de qualité, ce qui est un réel critère différenciant »

Contactez nos équipes

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email