Eurial décloisonne ses interventions de maintenance grâce à DIMO Maint MX

La coopérative laitière Eurial structure ses interventions de maintenance avec la GMAO cloud DIMO Maint MX.

Cet acteur majeur du secteur laitier fluidifie sa communication entre production et maintenance

Eurial est intégré au groupe Agrial (29 sites de fabrication dont 23 en France, 4 600 salariés, 2,5 milliards CA – 35% export) depuis 2016. Cette coopérative collecte des laits d’élevages conventionnels et bio en vaches et chèvres, puis les transforme en produits laitiers et ingrédients de spécialité, et les commercialise auprès des GMS, de la RHD et des industriels.

Eurial Usine Laiterie

Eurial se développe à travers ses filiales européennes (Belgique, Espagne, Italie, Angleterre, Allemagne, Pologne) et dans le reste du monde, notamment aux Etats-Unis. L’entreprise s’investit en faveur d’une agriculture durable et d’une alimentation responsable. Elle a développé plusieurs marques fortes telles que Soignon, Grand Fermage, Merci Chef, A bicyclette et 300& Bio.

DIMO Maint MX a été déployé sur le site de production de Dangé-Saint-Romain. Romain Bernard, Responsable Equipe Intervention, évoque comment il a pu structurer la gestion des interventions de maintenance.

Le manque de visibilité originel de la maintenance

Le service maintenance – une quinzaine de personnes – s’articule autour de 2 équipes tournant en 2×8, plus une équipe de nuit, deux fiabilistes, un technicien méthodes pour l’organisation des stocks, ainsi qu’une magasinière et deux techniciens services généraux.

Romain Bernard raconte que les interventions de maintenance étaient originellement renseignées sur un fichier Excel :

Celui-ci n’était pas forcément complet et servait plus à justifier des horaires. L’information circulait oralement lors des changements d’équipes. Il existait par ailleurs un cruel manque de communication avec la production qui n’était forcément renseignée sur les activités de maintenance. Un système de demandes d’interventions fonctionnait au format papier. Etant donné le temps de traitement et de validation, l’intervention avait souvent déjà était faite depuis longtemps.

Le manque de visibilité et de retours d’expérience était donc criant. Un processus écrit de passage de consignes a été mis en place, mais la recherche d’interventions restait problématique.

Faciliter la gestion de votre maintenance

Une GMAO dans le cloud pour décloisonner les processus

L’IT groupe, centralisée à Nantes, gérait déjà une GMAO locale et ne souhaitait pas en développer une autre. Le site de Dangé-Saint-Romain a donc cherché une solution basée dans le cloud pour pouvoir accéder à des fonctionnalités en tous lieux, sans licence supplémentaire.

Romain Bernard a construit toutes les bases de données pendant le premier confinement de mars 2020. La GMAO a ensuite été mise en production pour les demandes d’interventions début septembre 2020. Les techniciens l’utilisent de manière effective depuis début novembre pour émettre et renseigner des bons d’intervention.

Un déploiement transparent, malgré le confinement

Eurial Fabrication Lait Romain Bernard et Adrien Desbourdes , Responsable Technique Usine, ont suivi la formation Administrateur en mode distant pour cause de confinement. Il n’y a pas eu de rupture de fonctionnement. Ils ont ensuite formé une dizaine de personnes. Beaucoup d’utilisateurs se servent de la version en mobilité. « Nous apprécions le large choix de paramétrages permettant d’adapter et de structurer les bons d’intervention, par exemple en termes d’imputations. En outre, nous avons pu récupérer intégralement les données depuis Excel. La prise en main est facile et les manipulations intuitives ».

La GMAO comme réponse aux enjeux réglementaires

La GMAO permet de répondre aux obligations de traçabilité imposée par la certification IFS/BRC. Romain Bernard raconte : « J’ai passé un audit de 3 jours et il n’y avait rien à redire sur la maintenance ! Nous avons effectué un test de traçabilité avec une date : j’ai pu ressortir en quelques clics les bons d’intervention et de nettoyage associés. C’est un gain de temps inestimable ! ».

La GMAO est très utile aux fiabilistes en matière d’analyse de pannes. Il ajoute :

Elle est essentielle pour tout service maintenance, par-delà le secteur agroalimentaire, à partir du moment où il existe une relation avec la production d’une usine. L’avantage de DIMO Maint, c’est que la solution implique la production en leur donnant la possibilité de suivre leurs bons d’intervention.

Une maintenance plus fluide

La communication entre production et maintenance s’est grandement améliorée, avec une plus grande réactivité sur les interventions liée à l’abandon du papier « Les chefs de service sont désormais au courant de ce qui a été fait sur leur ligne et cela corrobore ce qui est remonté de la part des clients internes. Pour les dépannages, les techniciens sont appelés par téléphone car les délais sont très courts ». Pour l’heure, Romain Bernard reçoit les demandes d’interventions de la production pour laquelle des comptes ont été créés. Pour l’instant, la GMAO est autonome et n’est pas connectée à d’autres SI.

Eurial Production Fromage

La réalisation du préventif en ligne de mire

Romain Bernard suit principalement la réalisation du préventif – le module n’est pas encore déployé mais le sera prochainement. Pour l’heure, il se sert des données de la GMAO pour alimenter un fichier Excel et identifier les taux de pannes, les temps d’arrêt sur chaque machine. Les techniciens peuvent consulter les bons d’intervention en cours, et à terme pourront accéder à l’historique du réalisé et du clôturé. M. Bernard apprécie la grande réactivité du support DIMO.
Avant d’implémenter la GMAO, le magasin était en plein refonte. Le suivi était fait via Excel. Un technicien méthode basculera, par la suite, la gestion de stocks sur la GMAO. Romain Bernard gère, par ailleurs, les contrats de sous-traitance (entretien du froid, de l’air comprimé et du chauffage) via des bons d’intervention. A moyen terme, les sous-traitants auront accès à DIMO Maint MX pour rentrer leurs propres bons d’intervention.

Demander un essai gratuit

Partager cet article
Découvrez également

Vous avez un projet, des questions ?

Écrivez-nous et restons en contact

Retour haut de page

6 signes qu'il est temps de digitaliser votre maintenance !