Les Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc optimisent la maintenance de leurs équipements avec DIMO Maint.

« Les solutions DIMO Maint sont devenues un outil de communication pour tous les techniciens qui disposent d’informations sur chaque équipement, un historique des pannes, de la connaissance des pannes résolues par d’autres, c’est une mémoire commune. »
Hervé De Ruffray, Responsable Service Maintenance des équipements dynamiques

client dimo maint-ATMB

Un acteur majeur de la desserte de la Haute-Savoie

Société autoroutière non privatisée, ATMB a pour actionnaire majoritaire l’Etat français et les collectivités locales. Elle est concessionnaire de deux portions d’autoroutes essentielles à la desserte de la vallée de Chamonix et du Tunnel du Mont Blanc :

  • Les 110 km de l’autoroute blanche (A40) entre Bellegarde et le Fayet, comprenant le Tunnel du Vuache de 1400m de long,
  • Les 20 km de la Route blanche reliant le Fayet à Chamonix et la rampe d’accès du tunnel du Mont Blanc (avec 3 tunnels et un fort dénivelé).

Les 420 salariés de la société ATMB sont en charge de l’exploitation (péages et viabilité)  et de l’entretien de ces deux portions. Des équipes dédiées gerent des équipements et des investissements particulièrement lourds pour garantir sécurité et qualité de service aux 40 000 véhicules qui empruntent ces routes chaque jour.

Une GMAO nécessitant rigueur et traçabilité

Hervé De Ruffray, Responsable Service Maintenance des équipements dynamiques (SMED), nous explique que la maintenance des équipements est un poste important chez ATMB : elle comprend plusieurs équipes de maintenance avec astreintes et compte un budget d’investissement annuel de 3,2 millions d’euros (budget alloué uniquement au remplacement et à la maintenance d’équipements  dynamiques).

Depuis 1998, d’énormes chantiers ont été entrepris : rénovation des 10 gares de péage, nouvelles stations météo, nouveaux panneaux à message variable, nouvelle radio d’exploitation numérique, video surveillance, nouveau réseau numérique très haut débit sur fibres optiques… Les équipes maintenance d’ATMB doivent ainsi gérer un grand nombre et une grande variété d’équipements. « Notre premier besoin, explique Hervé De Ruffray, était de localiser précisément ces équipements le long de l’autoroute pour intervenir le plus rapidement possible ». Il souligne que « la multitude des sites distants et la répartition des équipements nécessitaient un suivi rigoureux que seule une GMAO permettait d’assurer ».

En outre, la catastrophe du tunnel du Mont Blanc en 1999 a conduit ATMB à une politique encore plus marquée pour la sécurité, avec la mise aux nouvelles normes du tunnel du Vuache. Cette tragédie a mis en exergue un point essentiel pour les équipes d’ATMB : le besoin de traçabilité.

« Il était primordial d’avoir un suivi des actions préventives et curatives effectuées sur nos équipements afin d’apporter des preuves aux autorités et aux assurances en cas d’accident », explique Hervé De Ruffray.

C’est pour toutes ces raisons que ATMB a décidé de mettre en place une GMAO.

Souplesse et ergonomie : deux critères essentiels

Après l’élaboration d’un cahier des charges poussé, ATMB a rencontré différents éditeurs de GMAO. « Nos critères de choix étaient à la fois techniques et financiers » nous précise Hervé De Ruffray. « Néanmoins, nous avions deux critères essentiels : la souplesse et l’ergonomie de la solution choisie ».

Concernant la souplesse, Hervé De Ruffray nous explique « qu’il était crucial que la solution de GMAO ne soit pas trop lourde à gérer et qu’elle fasse preuve de souplesse en s’adaptant parfaitement aux spécificités liées à la gestion autoroutière ».

L’ergonomie de la solution était également un point déterminant puisqu’ATMB « recherchait une solution peu coûteuse  offrant de larges fonctionnalités tout en restant simple à utiliser par les techniciens et par les différents demandeurs ».

Le choix d’ATMB s’est donc porté naturellement sur DIMO Maint qui répondait parfaitement à l’ensemble de ces critères.

Une maintenance maîtrisée

Lors du déploiement de la solution, Monsieur De Ruffray a particulièrement apprécié la collaboration avec DIMO Maint : « Les équipes de DIMO Maint ont fait preuve d’une grande écoute et de beaucoup de professionnalisme afin de mener notre projet dans les meilleures conditions ».

Après deux ans d’utilisation, Hervé De Ruffray est véritablement satisfait de DIMO Maint : « les bénéfices sont nombreux. Aujourd’hui, toutes les demandes d’intervention pour les solutions DIMO Maint sont réalisées selon trois niveaux d’urgence ». Le demandeur, via un portail web, réalise très facilement ses demandes d’intervention. Grâce à des champs obligatoires la demande est suffisamment précise pour que les équipes techniques interviennent immédiatement.

Le demandeur voit ensuite l’évolution de sa demande et sait à quel moment celle-ci est clôturée.

« Les solutions DIMO Maint sont devenues un outil de communication pour tous les techniciens». souligne Monsieur De Ruffray. « Quel que soit leur site, ils disposent d’informations sur chaque équipement, un historique des pannes, chacun bénéficie de la connaissance des pannes déjà résolues par d’autres, c’est une mémoire commune ».

Avec DIMO Maint, les équipes d’ATMB peuvent désormais extraire des statistiques extrêmement précises sur les pannes les plus fréquentes, les temps passés par technicien et par type d’équipement, le nombre d’interventions en astreinte…

La GMAO DIMO Maint est ainsi une aide précieuse pour planifier le travail, et notamment toutes les interventions préventives. Ainsi, pour ne pas oublier une action préventive, le technicien concerné reçoit des alertes lui précisant le travail à accomplir.

Désormais les équipes d’ATMB sont beaucoup plus sereines, toutes les informations de maintenance préventive et curative sont historisées pour répondre aux éventuelles demandes des assurances et autorités en cas d’accident.