DIMO Maint, acteur de la sécurité des Remontées Mécaniques du Domaine Skiable de Chamrousse.

« Fort de l’implémentation réussie de DIMO Maint au niveau de la Régie, nous travaillons actuellement à sa mise en place pour le suivi de l’activité maintenance de la Commune de Chamrousse et du service technique de la mairie. »
Mario AULETTO, responsable d’exploitation

DIMO GMAO Domaine skiable de Chamrousse

Chamrousse occupe la troisième place des stations de ski iséroises

La station de Chamrousse se situe à l’extrémité méridionale du massif de Belledonne, à 30km de Grenoble. La gestion du domaine skiable de Chamrousse est assurée par une Régie Autonome créée en 2007.
Le Domaine de Chamrousse exploite 17 remontées mécaniques  réparties en : 9 téléskis, 5 télésièges débrayables, 2 télésièges fixes, 1 télécabine.

« Depuis 2008, des investissements indispensables de plus de 30 millions d’euros (nouvelle télécabine en 2009, installation d’infrastructures de neige de culture, réhabilitation de télésièges, nouveau TSD6 en 2016, aménagement d’un jardin d’enfant, nouveaux locaux pour le personnel) ont été réalisés pour garantir le maintien du chiffres d’affaires de la station et lui permettre de redevenir concurrentielle.

Cette politique d’investissements a eu pour effet d’optimiser le parc de remontées mécaniques. En moins de six ans, nous sommes passés de 26 remontées à 17 tout en augmentant le débit et en réduisant le temps d’attente des skieurs. Aujourd’hui, nous n’avons quasiment plus d’appareils vétustes et la Régie mise sur la qualité de l’entretien grâce à ses techniciens compétents. » commente Mario Auletto, responsable d’exploitation de la  Régie des Remontées Mécaniques de Chamrousse.

La GMAO DIMO Maint garante de la maintenance et de la sécurité des infrastructures

La sécurité est la préoccupation constante de tous les acteurs qui participent à l’exploitation et à la maintenance des remontées mécaniques.

« En tant qu’opérateur de domaines skiables, sous le contrôle de l’Etat (Préfets, Ministère du Transport), nous devons effectuer au quotidien la maintenance, les contrôles et les essais prévus par la réglementation.
Le programme de suivi de chaque appareil prévoit des contrôles et essais journaliers (effectués avant l’ouverture au public), hebdomadaires, mensuels et annuels.» précise Mario Auletto, responsable d’exploitation.

Afin de faciliter le suivi des interventions de maintenance, des contrôles réglementaires sur les différents équipements et de garantir leur traçabilité, la Régie amorce en 2011 l’utilisation de la GMAO DIMO Maint.

Une solution DIMO Maint : complète et adaptée aux spécificités de la maintenance des domaines skiables

Plus de 20 personnes travaillent à la maintenance des infrastructures du domaine skiable : des mécaniciens, des électriciens, un chaudronnier, un bi-saisonnier qui gère l’informatique réseau, des nivoculteurs, un chef de garage, des pisteurs…

Plusieurs équipes de saisonniers assurent les interventions de maintenance préventive en été et 19 techniciens gèrent le correctif en hiver. Tous ces domaines d’intervention sont répartis en deux services : pistes et remontées mécaniques. Les équipes assurent la maintenance des remontées mécaniques (câbles, motrices, pinces, pylônes, électricité…), des bornes, des véhicules (dameuses, motoneiges), des équipements de neige de culture (regards, pompes, compresseurs, 150 enneigeurs), des bâtiments de la Régie et prochainement des pistes.

Tous les équipements ont bien sûr été recensés dans la base de données de la solution.

Les chefs de service et le chef d’exploitation ont été formés à l’utilisation du logiciel DIMO Maint par la responsable GMAO.

Durant l’Hiver, les chefs d’équipe créent des bons de travaux sur les interventions de dépannage qui peuvent déboucher sur des bons de travaux préventifs que le chef d’exploitation intègre dans son plan de maintenance estival. Tous les bons seront ensuite clôturés par le chef de service, une fois les interventions réalisées.

Au cœur de l’organisation du service maintenance, la GMAO DIMO Maint permet de :

  • Répertorier et structurer les équipements sous forme d’arborescence.
  • Recenser et suivre l’ensemble des données administratives, techniques et réglementaires sur chaque fiche équipement
  • Assurer le suivi des entretiens systématiques préconisés par les constructeurs et la législation
  • Gérer la maintenance corrective en hiver avec de forts enjeux de sécurité et économiques
  • Planifier la maintenance préventive en été, riche et importante
  • Capitaliser sur les réparations en archivant l’historique des pannes
  • Gérer les matricules (matériel de levage)
  • Gérer les références de pièces de rechange et les réapprovisionnements
  • Effectuer les achats et gérer les fournisseurs

Les mouvements de pièces en stock sont automatisés grâce à l’utilisation de terminaux codes barres Scan Pal et de la fonctionnalité impression d’étiquettes de la solution.

Au-delà des tâches de maintenance, le logiciel GMAO permet aussi au chef de service de gérer les aspects budgétaires de leur activité, et de consulter les historiques des interventions réalisées.

La GMAO permet d’effectuer une synthèse mensuelle des coûts main d’œuvre et pièces par équipement, permettant aux responsables de services d’optimiser la maintenance de son parc technique et de fournir des indicateurs de pilotage au directeur des opérations.  Aujourd’hui, la direction peut également suivre le ratio entre curatif et préventif.

Un bilan significatif

Après 6 ans d’utilisation de la solution de GMAO DIMO Maint, la Régie Remontées Mécaniques de Chamrousse bénéficie de :

  • La connaissance des équipements et de leur suivi analytique
  • La fiabilité et la pérennisation des installations : téléphériques, télésièges, canons à neige, infrastructures bâtiments, parc véhicules, dameuses, etc…
  • Le suivi des contrôles réglementaires avec une parfaite traçabilité sur les interventions réalisées
  • La maîtrise des coûts et une rentabilité de l’activité accrue.

« Fort de l’implémentation réussie de DIMO Maint au niveau de la Régie, nous travaillons actuellement  à sa mise en place pour le suivi de l’activité maintenance de la Commune de Chamrousse et du service technique de la mairie. » conclut Mario Auletto.