Totale traçabilité des interventions de maintenance, fiabilité et disponibilité de l’outil de production pour la Coopérative des Monts de Joux grâce à la mise en place de la solution de GMAO DIMO Maint.

« Le logiciel DIMO Maint permet au service maintenance d’être plus efficace, plus réactif, de gagner du temps et d’améliorer la disponibilité de l’outil de production. »
Monsieur MILLE responsable maintenance

DIMO GMAO Les Monts de Joux

Une histoire de goûts

Née en 1968, la coopérative des Monts de Joux fabrique des fromages d’appellation d’origine protégée et renommés de Franche-Comté : Comté AOP, Morbier AOP, Mont d’Or AOC, Raclette, Bleu de Gex AOP.

Les Monts de Joux emploient 85 personnes toute l’année et font appel à une cinquantaine de saisonniers. En 2011, la coopérative rassemble 250 producteurs de lait répartis sur le massif jurassien et collecte plus de 60 millions de litres de lait dont 37 millions sont transformés à la fromagerie de Banans dotée des dernières technologies pour un chiffre d’affaires de 60 M.

Les Monts de Joux suivent depuis de nombreuses années une démarche environnementale, fondée sur la norme ISO 14001, et met en place un système qualité en 1994, certifié IFS depuis 2008.

La GMAO au cœur de l’organisation du service maintenance

En 1991, Monsieur MILLE responsable maintenance, décide en accord avec la direction de structurer le service  maintenance qui à cette époque ne planifiait aucune intervention et réalisait des actions correctives à 90%.

Le service maintenance se voit donc confier :

  • Le suivi du parc matériel en appliquant une politique de maintenance adaptée à chaque matériel (correctif, préventif, amélioratif):
  • La gestion du stock de pièces de rechange,
  • La réception des matériels neufs avec mise en service avec le concepteur / vendeur,
  • L’optimisation des performances de l’outil de production,
  • La gestion du budget maintenance,
  • La réduction des dépenses énergétiques.

Parmi les nombreuses décisions prises à l’époque (formations, achat de matériel, etc.) l’investissement dans un logiciel de GMAO apparaît comme indispensable. Avec 11 sites distants et plus de 2 000 équipements à maintenir, le suivi du parc matériel sur papier comme sur tableur est bien trop lourd à gérer et démontre vite ses limites.

DIMO Maint : la mémoire du service maintenance

Le choix du logiciel s’est naturellement porté sur une solution phare du marché de la GMAO : le logiciel DIMO Maint qui répondait parfaitement aux attentes fonctionnelles de la coopérative des Monts de Joux.

Simple d’utilisation, la solution DIMO Maint permet de recenser l’ensemble des 2000 équipements à maintenir et d’en assurer le suivi technique.  Chaque équipement (machines, installations techniques…) possède un dossier complet : caractéristiques techniques, historique des interventions, programmation des visites préventives et réglementaires, indicateurs normalisés…

Tout matériel nouveau est renseigné dans la GMAO avec son dossier technique qui devient dès lors très facilement accessible par toute l’équipe.

Dans l’arborescence, il est possible de consulter la nomenclature des pièces de rechange, les quantités disponibles, les emplacements de stockage… L’alimentation de ces nomenclatures s’effectue selon les consommations de pièces enregistrées sur intervention. « Dans le cadre de notre démarche qualité, la solution DIMO Maint nous a permis d’obtenir une traçabilité totale de nos interventions. 80% des actions réalisées aujourd’hui sont des interventions de maintenance préventive contre 20% d’actions correctives. Grâce à une meilleure organisation et une meilleure connaissance des équipements, le logiciel DIMO Maint permet au service maintenance d’être plus efficace, plus réactif, de gagner du temps et d’améliorer la disponibilité de l’outil de production. » souligne M. Mille.

Une GMAO en constante évolution

Pour le service maintenance, aujourd’hui composé de 6 personnes, la solution DIMO Maint est réellement devenu un outil indispensable et qui est utilisé au quotidien. Avec son catalogue d’options activables à tout moment, le logiciel apporte une véritable souplesse pour répondre à l’évolution des besoins.

En 2011, la gestion des commandes de pièces via DIMO Maint a été mise en place et génère déjà des économies considérables grâce au contrôle automatisé des conditions tarifaires et à un rapprochement simplifié entre commandes et factures.

Monsieur Mille envisage d’améliorer l’analyse des coûts et des temps de travaux afin de gagner encore en performance. « Nous comptons faire évoluer également dans un proche avenir la gestion des matricules, à savoir la gestion du matériel utilisé en secours ».

« Des passerelles sont éventuellement à imaginer avec notre solution de supervision afin d’optimiser la surveillance en continu nécessaire pour améliorer la maintenance conditionnelle de nos installations » songe enfin Monsieur Mille.