Lubrification des équipements : maximisez leur durée de vie et leurs performances

L’entretien des machines, et plus particulièrement l’étape de la lubrification des équipements sont des opérations cruciales pour les industries. Choisir le bon produit permet en effet de se prémunir contre les défaillances de roulement, l’usure des équipements, et toute autre potentielle source de panne. C’est également une excellente manière d’améliorer ses performances tout en prolongeant la durée de vie de ses équipements rotatifs.

La maintenance industrielle et la lubrification des machines ont donc tout intérêt à être planifiées et contrôlées avec soin. Des opérations réalisées au bon moment permettront d’éviter tout gaspillage de ressources et de réduire ses coûts durablement dans cette vaste tâche qu’est la maintenance. Découvrez les bonnes pratiques en matière de lubrification industrielle et comment les logiciels de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur ) peuvent vous soutenir dans cette tâche.

 

Qu’est-ce que la maintenance des équipements et pourquoi est-elle essentielle ?

La maintenance des équipements industriels La maintenance des équipements industriels est cruciale, et pour cause : maintenir en parfait état de fonctionnement un parc de machines souvent complexe est un véritable défi pour les industriels.

Pour entretenir les machines, les industries emploient généralement une ou plusieurs types de maintenance parmi les suivantes :

  • Maintenance corrective ou curative: ce type de maintenance est employé pour remettre en état de marche les machines lorsque survient une panne. Souvent non planifiée, la maintenance corrective sera employée sur les machines non critiques et permettra de réaliser des économies de coût à court terme.
  • Maintenance préventive: celle-ci vise à se prémunir des pannes. La maintenance préventive consiste donc à surveiller l’état d’un équipement afin d’anticiper les dysfonctionnements. Elle peut être conditionnelle – on contrôlera alors un ou plusieurs paramètres spécifiques – ou systématique – on surveillera alors l’équipement à intervalles réguliers. Ce type de maintenance permettra tout particulièrement d’éviter le gaspillage de ressources, et notamment de consommables tels que le lubrifiant. Elle permettra également de limiter les arrêts de production.
  • Maintenance prédictive (ou prévisionnelle): avec la maintenance prédictive, les industriels s’offrent une plus grande anticipation de l’avenir. La donnée est collectée sur les équipements et exploitée pour prévoir les futures pannes et intervenir avant que celles-ci ne surviennent.

Si certaines entreprises optent pour une seule forme de maintenance, d’autres choisissent de combiner maintenance préventive, corrective et prédictive. Certaines organisations mettent en place une stratégie de maintenance globale, tels que le TPM – Maintenance Productive Totale. Dans tous les cas, une certaine planification est essentielle pour optimiser les performances des équipements critiques ou sensibles sans erreur ni oubli. Une maintenance négligée ou inadéquate, c’est le risque de passer à côté de dysfonctionnements importants et de voir sa production durablement interrompue. Une maintenance de qualité passera notamment par une lubrification des équipements adéquate et régulière.

 

Comment la lubrification assure-t-elle la longévité des équipements ?

Du fait de leurs nombreuses pièces mécaniques s’articulant entre elles, les machines rotatives sont soumises à de fortes charges. Des charges qui peuvent rapidement devenir source d’usure et réduire la longévité des équipements, tout comme la corrosion ou la surchauffe. La lubrification permet une réduction de la friction et du frottement et un meilleur mouvement des pièces. À terme, c’est la longévité de la machine toute entière qui en est améliorée.

Les lubrifiants se présentent souvent sous forme de :

  • Graisses: celles-ci visent à réduire la surchauffe de certains équipements (chaînes, moteurs, pales…) et supportent les fortes charges
  • Huiles: on les emploie pour fluidifier le mouvement et limiter l’usure des équipements (de type compresseur, réducteur hydraulique…)
  • Pâtes : destinées aux équipements à rotation lente et aux charges très importantes, elles résistent aux températures très élevées

Comment la lubrification assure-t-elle la longévité des équipements ? Les nombreuses déclinaisons de lubrifiants industriels (entiers, émulsions, synthétiques) permettent de traiter tous types de pièce (lames de coupe, pièces mécaniques, équipements électriques…). Les cas et méthodes d’application très divers nécessitent cependant une bonne connaissance de ses équipements industriels.

Pour espérer améliorer la durabilité des équipements, il est donc important de procéder à une lubrification adéquate, en amont de toute panne et en limitant l’arrêt des machines. On recourra soit à une lubrification manuelle, plus économique mais moins fiable, ou à une lubrification automatique, laquelle a l’avantage de s’opérer pendant le fonctionnement de la machine. Quoi qu’il en soit, il sera essentiel de systématiser cette étape importante de la maintenance pour ne négliger aucun équipement.

 

Les conséquences d’une lubrification insuffisante ou inadéquate

Le manque de lubrification d’un équipement industriel n’a pas uniquement des répercussions sur la pièce concernée. Les phénomènes de surchauffe, de perte d’étanchéité et d’usure peuvent en effet, à terme, causer d’importants dommages à une machine. Ainsi, des fissures et déformations peuvent apparaître, finissant par causer panne ou blocage de la machine concernée.

Il est cependant possible de détecter les insuffisances en matière de lubrification. L’inspection visuelle permettra de détecter les signes d’usure ainsi que les écoulements et fuites potentiels. Les signes de frottement, quant à eux sont généralement audibles et pourront être identifiés grâce à une écoute simple ou à des technologies dites ultrasonores.

Afin d’œuvrer à une meilleure lubrification de ses équipements, on devra avant tout adapter l’opération au profil et à l’historique de chaque machine. En découlera un plan de lubrification, véritable cœur de l’entretien de machines rotatives et base d’une bonne maintenance industrielle.

Cette planification et les actions qui en découlent ont tout intérêt à être consignés dans un plan de maintenance complet. Une bonne gestion de la maintenance sera synonyme de meilleure organisation humaine et de traitement adapté des machines. À la clé, des équipements toujours fonctionnels, et donc une production plus performante.

GMAO maintenance Industrielle GMAO maintenance Industrielle

 

Bonnes pratiques de maintenance et lubrification pour maximiser la durabilité

À l’image du plan de lubrification, le programme de maintenance des industries doit être défini avec précision. En découleront des actions plus ciblées et un important gain de ressources – produits utilisés, mais aussi main d’œuvre allouée aux interventions.

Les étapes de la mise en place de ce programme sont généralement les suivantes :

  • Définition du périmètre d’intervention: quels sont les secteurs et les machines concernées par la maintenance ?
  • Choix du type de maintenance qui s’appliquera à chaque équipement (maintenance systématique, conditionnelle, prévisionnelle) et des ressources qui devront être mobilisées
  • Définition d’objectifs (seuils d’alerte, périodicité) et de processus types
  • Plan d’action, définition d’un planning prévisionnel et d’une charge de travail optimale

Dans ce programme, les opérations de lubrification devront figurer en bonne place. On se penchera plus particulièrement sur :

  • La fréquence optimale de vidange (afin d’éviter toute sous- ou surlubrification)
  • L’évaluation de la performance des huiles (de préférence à l’aide d’une analyse chiffrée)
  • La gestion des stocks (fréquence prévisionnelle de réapprovisionnement)
  • L’organisation de tournées de lubrification

 

Bonnes pratiques de maintenance et lubrification pour maximiser la durabilitéDéfinir un plan de maintenance complet – et en suivre la réalisation – est plus simple avec l’aide d’une solution logicielle ! Celle-ci sera une alliée de choix pour dresser un panorama réaliste des équipements à lubrifier. Les logiciels de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO), notamment, permettront de prendre en compte l’historique et la répartition des machines sur un ou plusieurs sites, mais aussi d’accéder facilement aux disponibilités matérielles et humaines.

La GMAO offre des fonctionnalités avancées pour une gestion de la maintenance et de la lubrification complètes :

  • Tableau de bord pour visualiser l’ensemble du parc et ses besoins
  • Définition d’une cadence d’intervention personnalisée par secteur
  • Gestion des plannings
  • Gestion des stocks et réapprovisionnement
  • Plan de charge
  • Comptes-rendus et historique

Ainsi, l’entreprise s’assurera de couvrir tous les aspects du plan de maintenance, de personnaliser les interventions par machine et de ne négliger aucun point important.

 

Conclusion

Les industries ont tout à gagner à mettre en place une maintenance de qualité et, au sein de celle-ci, une lubrification efficace. Un bon suivi de la maintenance, ce sont en effet des équipements mieux connus, sur lesquels il sera plus simple d’intervenir pour limiter l’usure. Le soutien logiciel permet de combiner une surveillance professionnelle des équipements avec des tableaux de bord chiffrés. Ensemble, ceux-ci vous aideront à atteindre vos objectifs de maintenance industrielle.

Prêt à optimiser la maintenance et la lubrification de vos équipements ? Contactez-nous dès maintenant pour découvrir nos logiciels de gestion de maintenance assistée par ordinateur.

Contactez-nous

FAQ

Quelle est la fréquence recommandée pour la lubrification des machines industrielles ?

La fréquence de lubrification dépend du type d’équipement et de son utilisation. Par exemple, les moteurs électriques peuvent nécessiter une lubrification toutes les 500 heures de fonctionnement ou une fois par an, selon les recommandations du fabricant.

Comment choisir le lubrifiant adapté à mes équipements ?

Le choix du lubrifiant dépend des spécifications de l’équipement, de l’environnement de travail et des charges appliquées. Par exemple, pour les roulements à haute température, il est recommandé d’utiliser un lubrifiant synthétique résistant à la chaleur pour assurer une performance optimale.

Quels sont les signes indiquant un manque de lubrification dans un équipement ?

Les signes de lubrification insuffisante peuvent inclure une augmentation de la température de fonctionnement, des bruits anormaux, des vibrations excessives et une diminution des performances. Par exemple, un roulement qui émet des grincements ou des cliquetis peut indiquer un besoin de lubrification.

Partager cet article
Découvrez également

Vous avez un projet, des questions ?

Écrivez-nous et restons en contact

Retour en haut